Plateau de Rochebonne : Pêche au chalut pélagique enfin interdite !

VOTRE AVIS A COMPTÉ !!!

L’UNAN-CM avait écrit au Préfet Maritime de L’aquitaine, en réponse à une consultation par voie électronique. Les adhérents et les associations de plaisanciers de Charente Maritime, la Fédération des pêcheurs de loisir, et bien d’autres en avaient fait autant.

Ce projet d’arrêté préfectoral a donné lieu à une forte mobilisation Il a suscité plus de 4 300 observations, essentiellement favorables à l’interdiction de la pêche sur ce plateau. Cela a servi à quelque chose, puisque pour la 1ère fois depuis plus de 20 ans, cette pêche destructrice de notre milieu n’a pas été autorisée. Nous resterons en éveil pour que cette décision soit effective et, surtout qu’elle se pérennise

Rappel

Il s’agissait d’autoriser la pratique du chalutage pélagique en bœuf pendant 60 jours à compter du 1er décembre 2019 dans une zone où cette activité est interdite. L’autorisation est accordée un an sur deux en alternance avec une autorisation similaire accordée sur le plateau de l’île d’Yeu. Cette alternance est instaurée depuis 1978 pour permettre une cohabitation entre différents métiers pratiqués dans cette zone située à environ 30 milles nautiques (60 km) de la côte. En moyenne une quinzaine de paires de navires basés très majoritairement dans le département de la Vendée, de la Loire-Atlantique, et de la Charente maritime sont autorisés sur le plateau de Rochebonne.

Pour cette campagne de pêche 2019-2020, le contingentement à 34 navires fixé pour la précédente campagne de pêche était maintenu. Et cela sans attendre le déploiement du plan d’action de protection des cétacés, qui devait être présenté fin 2019 conjointement par le ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation et le ministère de la Transition écologique et solidaire, une mesure technique très contestée consistant en l’équipement du chalut de répulsif acoustique rendue obligatoire afin de prévenir leur capture accidentelle.

Dans cette zone classée Natura 2000, la ressource du bar est en constante régression, et malgré les mesures de limitations imposées, les pêcheurs professionnels dépassent souvent les quotas qui leur étaient accordés mettant ainsi la ressource de plus en plus en péril. Les chalutages pélagiques permis au moment des rassemblements du bars en période de frai, causent des effets désastreux et irréversibles sur cette espèce. N’oublions pas que la zone de Rochebonne est également très fréquentée par les mammifères marins dont beaucoup sont victimes des chaluts pélagiques en cette période. D’après l’ONG « Sea Shepherd France » : En moyenne, plus de 6000 dauphins sont tués par an sur la façade Atlantique !

Communiqué de presse Préfecture de région Nouvelle Aquitaine :

A l’issue de la consultation du public qui a eu lieu du 1er au 22 octobre 2019, Fabienne BUCCIO, préfète de la région Nouvelle-Aquitaine, a décidé de fermer définitivement la pêche au chalut sur le plateau de Rochebonne.

http://www.prefectures-regions.gouv.fr/nouvelle-aquitaine/content/download/64586/423723/file/2019-12-26%20Rochebonne.pdf

http://www.dirm.sud-atlantique.developpement-durable.gouv.fr/synthese-et-motif-de-la-decision-du-projet-d-a1120.html