Reprise de la Navigation, état des lieux par département

Communiqué de la F.I.N Fédération des Industries Nautiques

Rappel du contexte :

Le décret du 11 mai 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l’épidémie de covid-19 dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire, pose une règle générale d’interdiction de la plaisance et des activités nautiques. Celles-ci, au même titre que l’accès aux plages, plans d’eau et lacs, ne peuvent à ce jour être autorisées localement que par le préfet de département sur demande du maire. 

MAJ 28/05 à 18h : à la suite des annonces du Premier ministre sur la phase 2 du déconfinement, les plages, lacs et plans d’eau seront de nouveau accessibles à partir du mardi 2 juin, et ce sur tout le territoire français, sauf restrictions locales. Même chose pour les voies d’eau intérieures (en zone verte). Le port du masque y sera obligatoire.

A noter également que les déplacements au-delà de 100 km seront de nouveau possibles à partir de cette même date, sans attestation, ni dérogation.

Etat des lieux de la navigation de plaisance par département :

https://fin.fr/actus/reprise-de-la-navigation-de-plaisance-etat-des-lieux-par-departements

Si cette liste a vocation à être la plus complète et à jour possible, nous ne pouvons en garantir l’exhaustivité. Nous vous invitons par ailleurs à participer à cet effort de recensement en nous envoyant les nouveaux arrêtés préfectoraux dont vous auriez connaissance, ou en nous signalant des éventuelles erreurs, à l’adresse covid-19@fin.fr.

Attention : nous attirons votre attention sur la forte disparité qui caractérise les conditions de la reprise. Si les arrêtés cités ci-dessous emportent autorisation dérogatoire à la règle d’interdiction, cette autorisation est rarement générale et absolue. Nous invitons donc les plaisanciers et les professionnels à lire attentivement le contenu de l’arrêté d’autorisation des activités nautiques et de plaisance les concernant afin de vérifier que leur commune est bien listée, et sous quelles conditions. En cas de difficultés, nous les invitons à se tourner vers les autorités maritimes et portuaires locales compétentes.